Visite de la siroperie de Fontaine » Ecole libre d\'Horion-Hozémont

 Visite de la siroperie de Fontaine

10/2/2010

 

Les élèves de 5e à la siroperie...

 

En route pour découvrir une entreprise locale

très particulière...

 

.

Pas de problème, le chemin est fléché...

 

.

Voici le petit hameau de Fontaine...

 

.

Un "monument" pittoresque...

Vous croyez que le photographe ne sait pas cadrer la photo ?

 

.

La présence d'Antoine en avant plan vous confirme

que le photographe a bien pris la photo

et vous démontre que nous n'avons rien

à envier à la ville de Pise !

 

 

.

La ferme Degive, une partie de l'ancien château de Fontaine.

 

 

.

Vestige du château

 

 

.

Nous voici à destination, rue de la Siroperie !

 

.

L'enseigne nous explique déjà

qu'on fabrique le sirop à " l'ancien système "

et que l'entreprise existe depuis 1887 !

 

.

 

.

Joseph Delvaux, le siropier,

nous montre le stockage des pommes et des poires...

 

 

.

qui ont été préalablement pesées sur le pont bascule.

.

 

 

Les fruits offrent un beau tableau de couleurs variées...

.

 

.

 

.

 

Après avoir trié et lavé les fruits,

on les dépose dans une grande cuve en cuivre

pour être cuits...

.

 

 

.

 

 

Ensuite, recouverts de toiles de jute, 

ils sont placés dans la presse

pour en extraire le jus...

.

 

.

.

Quand la presse a fini son travail, il ne reste plus qu'à la vider,

les déchets qui subsistent (une sorte de croute sèche)

serviront pour nourrir le bétail,

mais le plus important,

c'est le jus qui aura été récupéré

dans un réservoir...

 

.

 

 

pour l'étape de la cuisson des fruits et pour celle

qui va suivre, voici un élément capital: le feu !

Pour faire chauffer les grandes cuves,

un four est placé en-dessous de chacune d'elles...

.

 

.

 

Puisque le feu est allumé,

le jus récolté dans la presse peut être raffiné...

Cette étape consiste à éliminer l'eau contenue dans le jus,

le liquide restant alors sera le SIROP !

.

 

.

 

Tout l'art du métier,

l'oeil et le nez de l'artisan

se manifestent ici...

C'est lui seul qui pourra dire quand le sirop est à point !

En trempant la lamelle dans le jus,

le siropier apprécie la couleur et l'onctuosité

du jus qui raffine, pour déterminer

le moment d'extinction du feu !

.

 

.

 

Quand le sirop est refroidi,

il ne reste plus qu'à le mettre en pots...

.

 

.

 

Selon la nature du jus,

avec ou sans ajout de sucre,

des pommes  ou des poires,

on obtient différentes sortes de sirop !

.

 

La saison de fabrication du sirop s'étend de septembre à janvier,

mais l'artisan a produit durant cette période

suffisamment de réserve pour vendre son produit

tout au long de l'année, dans son magasin

ou dans de nombreux magasins d'alimentation,

en Belgique et même très loin

à l'étranger (USA, Canada, Arabie...)

 

.

 

.

 

.

Voilà une superbe visite instructive

autour d'un produit typique de notre village...

 

 

La promenade du retour nous permet de rencontrer

"Pompon, le poney"...

.

 

.

 

et de prendre une photo de classe

... une méchante langue a osé dire ...avec les profs !!!

.

 

 

Ah oui, j'oubliais,

essayez un peu ce sirop sur une tartine pour votre "4h"

ou sur des gaufres ou encore sur des crêpes !!!

Pour les cuistots, une cuillère dans vos sauces lapins... hmmmmm !

 

 

Category : 09-10 Print

| Contact author |